L’huile de coco se donne en spectacle !

L’huile de coco se donne en spectacle !

Cette semaine, j’avais envie de vous parler de l’huile de coco qui fait polémique. A la dernière conférence sur la nutrition à laquelle j’ai assisté, le nutritionniste conférencier nous répétait encore : « l’huile de coco, c’est un effet de mode ! » Il ne s’est pas beaucoup répandu sur le sujet mais a tout de même ajouté : « c’est une huile qui contient beaucoup d’acides gras saturés, comme le beurre ! » Et bien entendu d’un autre côté, il y a ceux qui ventent les bienfaits de l’huile de coco et qui la recommandent pour prévenir Alzheimer, booster les capacités mentales ou même maigrir. Bref, d’un côté on dit qu’elle favorise les maladies cardiovasculaires et de l’autre, c’est un produit presque miraculeux.

Les bienfaits de l’huile de coco

Du côté des études, l’huile de coco ne semble pas mériter une si mauvaise presse. Il est vrai que c’est une huile riche en acides gras saturés mais quelques explications s’imposent. Comme toutes les huiles, elle contient 100 % d’acides gras. Parmi eux, 85 % sont des acides gras saturés (AGS) ce qui est très élevé pour une huile. Jusqu’ici, le seul avantage d’un tel niveau d’AGS est qu’elle est de ce fait, résistante et stable aux hautes températures. Mais ne nous arrêtons pas là, car 60% de ces acides gras sont des triglycérides à chaîne moyenne (TCM) dont le premier avantage est d’optimiser le régime cétogène (ce régime est utilisé pour perdre du poids mais aussi dans le traitement de l’épilepsie, Alzheimer et certains cancers). Des études ont démontré également que les TCM de l’huile de coco amélioreraient le profil lipidique sanguin en augmentant le niveau de cholestérol HDL chez des patients souffrant de maladies coronariennes1

Maigrir avec de l’huile de coco ?

Maigrir avec de l’huile, c’est possible à condition de faire une diète cétogène (riche en graisse et très peu de glucides), en dehors de ce contexte n’y comptez pas trop ! Mais il est vrai que des personnes obèses ou en surpoids qui ont remplacé leurs huiles habituelles par de l’huile de coco ont vu une diminution de graisses intra abdominales2. Les TCM seraient moins simples à stocker !

Pour ou contre l’huile de coco ?

La nutrition est une science nouvelle qui ne cesse de progresser. Se montrer extrême avec l’huile de coco n’a pas de sens. Lors d’un régime cétogène, elle a toute sa place grâce aux bienfaits des TCM. Au sein d’une alimentation équilibrée classique, elle peut être très intéressante pour la cuisson puisqu’elle ne sera pas dénaturée par les hautes températures. Quant à l’ assaisonnement, nous vous la déconseillons car d’autres huiles sont bien plus appropriées : l’huile de colza ou l’huile de noix qui ont l’avantage de contenir des omégas 3 !

 

Collura Loredana

 

1.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26545671
2.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19437058

 

 

 

Fruits et légumes à volonté ?

Fruits et légumes à volonté ?

A vous qui aimez ces aliments qui occupent le bas de la Pyramide Alimentaire,
A vous, curieux, créatifs, cultivés, vous qui connaissez trucs et astuces pour répondre aux recommandations nutritionnelles au sein desquelles reposent les fameux 5 fruits et légumes par jour, sans doute pour vous aussi, tout cela manque de précisions. Restez tranquilles, nos diététiciennes nutritionnistes viennent en éclaireur.

En matière de nutrition, ce qui rassemble les fruits et les légumes concerne principalement les quantités en fibres solubles, vitamines hydrosolubles et minéraux comme le potassium par exemple. Il y a tout de même un nutriment qui les différencie et qui, par la même occasion, nous empêche de les mettre sur le même pied d’égalité : le fructose !

Puisque le fructose est un sucre qui ne se retrouve que dans les fruits, il convient de bien discerner les fruits des légumes. Le fructose est un sucre qui a bénéficié d’un succès fou et qui continue, à tort, d’être considéré comme la starlette des sucres sous prétexte que son index glycémique est particulièrement bas. Mauvaise nouvelle, au delà de 30 g par jour, il se transforme en graisses, se stocke dans le foie et peut même provoquer en cas d’exagération, une stéatose ( foie gorgé de graisses). Cela a d’ailleurs été le cas de certains patients diabétiques à qui on a conseillé des produits sucrés au fructose pour gérer leur glycémie…
Il y a aussi ceux qui ont décidé de respecter les recommandations en mangeant 5 fruits et à peine une feuille de salade par jour. Pour ceux-là également, les 30 g de fructose sont largement dépassés et même si le foie reste à ce stade préservé, ces personnes ne parviendront pas à perdre du poids si elles le souhaitent.

Pour faire simple, consommez 2 fruits et 3 portions de légumes par jour. Ne rajoutez jamais de fructose en poudre à votre alimentation et ne vous laissez pas séduire par son index glycémique bas et son pouvoir sucrant plus élevé que celui du saccharose (sucre blanc de table). Privilégiez les fruits BIO et entiers avec la peau puisque la nature est bien faite lorsqu’on l’aborde sous sa forme la plus basique. Les fruits entiers sont riches en fibres, en pectines, en vitamines et minéraux et leur index glycémique est bas. Ce qui n’est plus le cas lorsqu’il s’agit d’un jus centrifugé ou pire, ces grands faux amis que sont les jus industriels et les nectars.
Quant aux légumes, pour être pragmatique, 3 portions peuvent facilement être atteintes par exemple de cette façon : une soupe et une salade le midi et des légumes cuits le soir qui occupent la moitié de l’assiette. Et pour faire encore plus simple, un menu ARCHI SAIN 😉 !

A votre plaisir, à votre santé,

Loredana (fondatrice Archi Sain, diététicienne, nutritionniste)